Du 17 au 21 avril, dans le cadre du Détour de France, le collectif Etc est intervenu dans le Jardin De Ta Soeur, dans le quartier des Chartrons à Bordeaux, sur l’invitation du collectif éponyme.

LE JARDIN DE TA SOEUR

Les Chartrons est un quartier de Bordeaux qui a vu se multiplier les constructions de nouveaux bâtiments sur les anciennes friches liées aux activités portuaires et vinicoles abandonnées. Le jardin a été aménagé en 2004 sur l’une de ces friches, sous l’initiative d’acteurs du quartier. Ils se sont rassemblés sous forme du collectif du jardin de ta soeur qui gère cet espace en évolution. Ils organisent des ateliers artistiques, de constructions légères, de bricolage en impliquant des artistes, spécialistes et habitants.

Ce jardin est un espace public dont la gestion est partagée par les services des Parcs et Jardins de la ville de Bordeaux et par le collectif du Jardin de Ta Sœur. Ce dernier regroupe des habitants du quartier Bordeaux-Nord, des associations, des écoles, et le centre social Bordeaux-Nord, et s’est formé petit à petit en se mobilisant pour préserver la friche et en faire un jardin. Ce travail collectif a été accompagné par l’association le Bruit du Frigo notamment dans la réalisation d’aménagements temporaires, dans les négociations avec les pouvoirs publics et dans la mise en place d’un cahier des charges pour l’aménagement du Jardin.

En 2010, l’architecte Céline Pétreau et la paysagiste Alise Meurice réalisent les aménagements paysagers, la zone de potagers collectifs et de l’aire de jeux, suite à l’appel d’offre lancé par la ville.

Depuis 2012, le collectif du Jardin de Ta Sœur et l’association les Jardins d’Aujourd’hui travaillent sur la revalorisation de la parcelle consacrée au jardinage, située au centre du Jardin. Pour cela, plusieurs ateliers de réflexions et jardinage sont prévus avec les habitants du quartier intéressés pour aménager et gérer collectivement cet espace. Nous sommes invités à commencer à transformer le lieu en vue du nouveau jardin partagé.

LA GESTION DU JARDIN, UNE VISION DE SOCIÉTÉ

Le jardin de ta soeur est né de la lutte d’un groupe d’habitants du quartier pour préserver une friche de la construction d’immeubles. Donc parler de l’aménagement de ce jardin est quelque part contradictoire dans le sens où il est issu d’une volonté de non-aménagement, de préservation d’un territoire laissé à l’abandon. Et quand on est dans ce jardin, quelque chose de l’ancienne friche transparait. L’espace est diffus, entre jardin et prairie, entre domestique et sauvage.

Mais aménager un espace n’est ce pas d’abord et tout simplement  en prendre soin, se l’approprier et chercher à le connaître avant de le transformer ? Les transformations viennent progressivement au fur et à mesure de l’utilisation qu’on en fait. Le collectif souhaite que l’aménagement du jardin évolue en fonction des usages qu’ils s’y passent. Il y a une volonté de ne pas figer les choses, de les laisser faire. On part d’expériences vécues, en fonction des quelles on aménage le jardin au fur et à mesure qu’elles arrivent. Ici on pense qu’agglomérer ces expériences, mises bout à bout, crée un Tout cohérent. Tant pis si on ne lit pas de cadre architectural strict, des règles d’aménagements précises tant qu’elles sont réinventées collectivement à chaque fois.

Mais laisser faire ne veut pas dire ne rien faire. Il y a un travail de programmation, d’écoute de chacuns, d’organisation collective, etc. On veut laisser la place à l’initiative de chacun mais les décisions se prennent collectivement en fonction d’un certains nombre de valeurs et de principes (d’aménagements et d’usage) reconnus par tous. En invitant des gens de l’extérieur le collectif du jardin de ta Sœur leur transmet ces valeurs.

LE BAMBOU DE TA SOEUR

Comme convenu avec le collectif, nous nous concentrons sur la parcelle dédiée au jardinage qui fait l’objet d’ateliers avec les gens du quartier pour sa reprise en main. Des morceaux de terre vont être attribués à plusieurs individus motivés, des groupes scolaires, et au centre social. Ces gens là s’organisent et décident des règles de bases de fonctionnement de cet espace de jardinage partagé au milieu du jardin de ta sœur. Une de leur volonté est de faire en sorte que l’espace jardinage soit ouvert un maximum et puisse accueillir d’autres personnes que les jardiniers. Nous nous concentrons sur cet aspect là en pensant à un aménagement permettant à tout le monde de se retrouver et d’échanger.

Ainsi nous mettons en œuvre un système de tréteaux géants qui supporte une table, des bancs, une pergola et un bac planté. Cette construction est réalisée en bois de bambous, donné par un particulier et par la Direction des Parcs et Jardins et des Rives, et en bois de récupération donnés par le Bruit du Frigo.

Pendant une semaine nous réalisons le chantier avec l’aide des membres du Centre Social Bordeaux-Nord et du collectif Bordonor et de quelques habitants ou usagers. Le vendredi, nous organisons un atelier bambou et jardinage pour des groupes de jeunes du centre social. Le samedi, c’est l’inauguration et en même temps les premiers ateliers jardinage sont organisés par les Jardins d’Aujourd’hui et le Centre Social : la terre est distribuée, les bacs se construisent, le jardin commence à prendre forme.

Cette semaine de chantier fut pour nous l’occasion de participer à l’expérience du Jardin de Ta Sœur et de rencontrer les porteurs de ce projet unique, véritable référence en terme de création et de gestion d’un espace partagé.
















Leave a Reply