“Depuis l’établissement de la première base vie, les travaux ont bien avancé. La Grande Halle a ouvert des nouveaux possibles. Des engins spécifiques ont dû être conçus pour permettre son investissement. Pourtant dehors est encore austère, et les besoins d’extérieur se font ressentir !”

Invités par le Wip, nous étions en chantier en juillet puis septembre dernier (2020) pour commencer une exploration des espaces extérieurs de la Grande Halle : SMN, l’aventure continue ! Au programme, rencontre du troisième type, exploration spatiale en bobcat et réemploi exotique.

—-

One building remain of the ancient industrial complex of Caen, north of France. Collectif Etc first built a settlement for the association in charge of turning this former building into a living and shared multifunction space. All made of reused materials, this small « house » allowed the association to exist and prefigure various uses during the rehab construction process.

Architecture is not the image of a final built space but rather a process : Collectif Etc came before the rehabilitation was achieved, then came again during the construction to built small « dragsters », mobile elements that allow to configure various types of spaces for various uses in this big empty hall. Finally, they came again after the rehab would be finished to set up a series of collective workshop around reused materials for outdoors, creating a storytelling about both heritage of this industrial place and a science-fi like possible sustainable futures.

ETC-WIP2-1500PX--23
ETC-WIP2-1500PX-B-15
ETC-WIP2-1500PX-B-7
ETC-WIP2-1500PX--22
ETC-WIP2-1500PX-B-6
ETC-WIP2-1500PX--21
ETC-WIP2-1500PX--19
previous arrow
next arrow

 

1- Bombita est là !

“Afin d’étudier le terrain et d’établir si les conditions préalables à l’apparition de la convivialité sont réunies, nous envoyons une sonde en mission de reconnaissance : Bombita !

Grâce à ces équipements à la pointe de la technologie moderne, elle effectue des mesures qui, nous l’espérons, nous permettront de répondre à ces questions : Cette terre est-elle accueillante ? Avec qui la partage-t-on ?”

Septembre 2020 :

Avant de se lancer dans un chantier d’envergure, nous avons besoin d’expérimenter la matière. Bombita nous permet de prototyper le réemploi de certains gisements identifiés avec le WIP, mais aussi d’annoncer le chantier à venir et de nous projeter collectivement dans un imaginaire.

Pour la conception et le lancement de cette balise nous nous sommes entourés de Roméo Julien (intervention graphique et plastique) et Pauline Cescau (mise en récit, discours inaugural).

ETC-WIP2-C-800PX-
ETC-WIP2BOMBITA-800PX--4
ETC-WIP2BOMBITA-800PX--3
ETC-WIP2BOMBITA-800PX--2
ETC-WIP2BOMBITA-800PX-
ETC-WIP2-C-800PX--6
ETC-WIP2-C-800PX--3
ETC-WIP2-C-800PX--5
ETC-WIP2BOMBITA-800PX--6
ETC-WIP2BOMBITA-800PX--5
ETC-WIP2-800PX-B-2
ETC-WIP2BOMBITA-800PX--7
ETC-WIP2-800PX-B-6
previous arrow
next arrow

 

2- Plan guide

” Premières images envoyées par Bombita, d’étranges lignes se dessinent sur le haut plateau de Colombelles. L’analyse des différentes strates en corrélation avec les données météo ont révélé de grands mouvements dans les polarités du terrain. De grands cercles se créent, immédiatement reliés entre eux par des axes rectilignes qui, on le suppose, permettent d’équilibrer les potentiels énergétiques. Élément intéressant, Bombita a permis de détecter l’émergence d’un de ces pôles, tout près de la Grande Halle. C’est par là que nous allons pousser nos recherches.”
Entre les traces du passé et l’écriture d’un futur. Inspirés par les crop circles, les vestiges archéologiques et les plans masses mégalos, nous imaginons une façon d’articuler les différentes envies d’espaces accueillants, de “place du village”, de jardin, de pétanque, de fêtes et de spectacles…

ETC-planmasse-05
ETC-planmasse-04
ETC-planmasse-03
ETC-planmasse-02
ETC-planmasse-01
previous arrow
next arrow

 

 

3- Chantier réemploi

Septembre 2020

Le but est de commencer à rendre la friche habitable pour les humains en posant les bases d’un aménagement de l’espace extérieur entre la grande halle et la cité de chantier. Pour cela nous disposons de matières premières de choix. En travail de préparation, le WIP a mis à jour quelques gisements dans lesquels nous puisons. Le choix est restreint par les impératifs climatiques (exposition aux intempéries), mais nous trouvons notre bonheur et l’inspiration. C’est aussi un chantier de formation et de sensibilisation pour lequel nous accueillons en plus de nos deux apprenties, trois étudiants / jeunes diplômés en design d’espace et architecture. L’équipe est renforcée pour l’occasion de 3 complices internationaux et ponctuellement d’un paysagiste d’outre Seine.

 

A – Les dosses exotiques

On ne parle pas forcément ici de réemploi mais peut être de valorisation de déchets ou de “sous-produit”. Le fait est que la ressource est là. Non loin du plateau, sur la presqu’île, se trouve un scieur / importateur de bois exotiques. Les billes aux diamètres impressionnants génèrent lors du sciage de larges dosses.

Un gros travail de sélection, de recalibrage (découpe des bords parallèles) puis de surfaçage (rabotage et ponçage) de la face plane a permis de fournir pour le projet toutes les assises, bancs, tables, tablettes et autres dossiers.

Malgré toutes les questions que pose l’utilisation de bois exotique d’import, (voir le c’est pas sorcier ) l’emploi pour nous inédit de cette matière fut plutôt source de réjouissance, de travailler de belles pièces de bois et de découvrir de nouvelles essences. (dont on a a peine été capable de retenir les noms)

ETC-WIP2-800PX--2
ETC-WIP2-800PX-B-19
ETC-WIP2-C-800PX--8
ETC-WIP2-800PX--3
ETC-WIP2-800PX--13
ETC-WIP2-C-800PX--7
ETC-WIP2-800PX-B-4
ETC-WIP2-800PX-B-14
ETC-WIP2-800PX--15
ETC-WIP2-800PX--22
previous arrow
next arrow

 

B – Les tôles de containers

Quand on jumelle deux containers maritimes pour en faire une cité de chantier ou un atelier réemploi, on découpe les parois internes pour obtenir un espace plus généreux. On se retrouve alors avec des pans entiers de tôles lourdes et encombrantes sur les bras. Ces tôles sont épaisses et en acier corten, capables de résister aux intempéries.

Nous décidons de nous en servir pour modeler le terrain, créer des bacs et îlots plantés, des retenues de terre qui seront le support des bancs et autres mobiliers. Les tôles sont méthodiquement découpées en bandes de la bonne largeur. Au vu du linéaire, nous nous équipons d’un découpeur plasma. Les bandes sont ensuite raccordées entre elles, soudées à des profils en T légèrement enfoncés dans le sol.

ETC-WIP2-800PX-
ETC-WIP2-800PX--4
ETC-WIP2-800PX--9
ETC-WIP2-800PX--25
ETC-WIP2-C-800PX--9
ETC-WIP2-800PX--27
ETC-WIP2-800PX--14
ETC-WIP2-800PX-B-13
previous arrow
next arrow

 

C – Les lames de scie

Autre élément métallique avec lequel nous nous sommes amusés à retenir la terre pour modeler le sol. Ces lames de scie proviennent de la même scierie que les dosses. Après un certain nombre de réaffûtages elles sont mises à la retraite, de côté, sans avenir précis. Ce sont de grands rubans d’acier de quelques millimètres d’épais, une petite vingtaine de centimètres de large et plusieurs mètres de long, rouillés mais pas corten. Leur manipulation invite à la courbe et, modestement inspirés par le travail de M. Burle Marx, nous nous essayons à arrondir les angles.

Les dents dans la terre par sécurité, les lames sont mises en place avec des tiges de fer rond plantées dans le sol. Après quelques aller-retours aux étages de la grande halle pour vérifier le dessin d’ensemble, elles sont soudées en place et finissent de donner leur rigidité et leur embase aux îlots.

ETC-WIP2-C-800PX--2
ETC-WIP2-C-800PX--4
ETC-WIP2-800PX--26
ETC-WIP2-C-800PX--10
ETC-WIP2-C-800PX--12
ETC-WIP2-C-800PX--13
previous arrow
next arrow

 

Avec les chutes de lames et quelques goodies glanés chez Breuil nous agrémenterons le gradin de quelques girouettes

 

D – Le sol et le vivant 

Avec l’appui de Marc Vatinel, Atelier Pré Carré, les ilôt créés ont été mis en terre en planté selon un plan concocté sur place en fonction des plants récupérés par le WIP.

Les terres rapportées proviennent de la friche ici en face, stockées par Normandie Aménagement, cette “bonne terre” n’est pas polluée contrairement à une grande majorité du terrain ici. N’oublions pas que nous sommes sur une friche de hauts fourneaux. Certains bacs sont “géotextilés” pour permettre la consommation de ce qui y sera cultivé. Sinon, chance extraordinaire et fruit de la relation du WIP avec ses partenaires, l’ensemble des plantations provient de la récupération de surplus d’un pépiniériste.

ETC-WIP-Plantes1
ETC-WIP-Plantes3
ETC-WIP-Plantes7
ETC-WIP-Plantes2
ETC-WIP-Plantes5
ETC-WIP-Plantes4
previous arrow
next arrow

 

À peine le chantier terminé, Bombita a été envoyée pour une campagne de mesure sur une autre partie de la friche. Avant son nouveau lancement nous avons fait un relevé des données et il s’avère qu’une énergie extrêmement forte a été enregistrée pendant toute la durée du chantier.  Plusieurs phénomènes concomitant pourraient en être la cause :

La qualité de l’accueil et du pilotage par Valentin, Julia, et le WIP, Ophélie, Stéphanie, Juliana,Thomas…

La puissance constructive et festive de nos alliés européens  Maddy, Miguel, Sam.

La fluidité de la rencontre et des énergies regroupées, Lilia, Laure, Louis, PA, Alain, Célia, Louise.

L’esprit pionnier de Pauline et Roméo.

Et enfin la force tranquille de Marc.

Thank you bro !

Leave a Reply