Du Lundi 24 au Dimanche 30 Septembre 2012, le Collectif Etc a été invité à Vitrolles (13) pour spatialiser le projet de Syndicat d’Initiatives Citoyennes dans le hall de la gare routière.

“VITROLLES ÉCHANGEUR”

“C’est le nom du projet culturel lancé par la Mairie, en parallèle à celui de Marseille Provence 2013. Une initiative qui déborde du champ culturel et s’élargit à un véritable projet pour changer la ville. Une ambition qui ne pourra aboutir sans l’implication des Vitrollais. La Mairie de Vitrolles espère fédérer services municipaux, associations, artistes et habitants.”

LE SYNDICAT D’INITIATIVES CITOYENNES

“Porté par la Direction Générale adjointe de l’Animation du Territoire et le Pôle Action Culturelle de la ville de Vitrolles, le Syndicat d’Initiatives Citoyennes (S.I.C.) est le principal dispositif de médiation et d’information du projet Vitrolles Échangeur.

Il s’agit de développer des actions participatives et créatives autour de questions urbaines impliquant les services compétents de la ville et les usagers du territoire dans la transformation sociale et culturelle de leur environnement. Les habitants, ambassadeurs de leur propre territoire, seront amenés à interroger et agir sur des espaces collectifs et des parcours de vie quotidienne, à modifier leur perception des lieux, imaginer et tester de nouveaux usages au centre-ville et particulièrement à la gare routière.

L’aménagement du SIC au sein de la gare routière sera l’occasion de revisiter cet espace d’attente qu’est la gare routière en une forme surprenante et créative d’espace interactif. Espace public et numérique, le SIC est une plateforme média, de création et diffusion de l’information construisant le récit de Vitrolles Échangeur au fur et à mesure que les artistes et les habitants l’alimentent.”


L’IMAGINAIRE DU VOYAGE.

Le but de notre intervention était de matérialiser physiquement ce dispositif virtuel, d’en être le pendant réel. Nous avons proposé de travailler sur la thématique du voyage, avec un structure figurant une accumulation de malles, de valises, comme on peut en voir dans les gare. Avec comme référence une oeuvre de l’artiste japonaise Chiharu Shiota, qui travaille particulièrement cette notion d’accumulation.

FORMALISATION D’UNE MATRICE.

Cette structure devrait répondre à différents éléments de programme : banque d’accueil pour des personnes de l’office du tourisme, dont une partie sera relocalisée ici pour l’année 2013 ; les deux écrans tactiles du S.I.C., un horizontal, l’autre vertical ; des assises ; des présentoirs.

La réponse fournie correspond à un travail sur le développement d’une matrice, ces parallépipèdes aux dimensions fixes. Les renforts, contreventements et remplissages étaient défini in-situ, en fonction des volontés de chacun et des nécessités du module.

Nous avons fait le choix de travailler avec une seule section de bois, des tasseaux de pins de 5cm x 5cm, nous permettant notamment de répondre aux normes incendie. Le modèle Sketchup de la structure est disponible en cliquant ici.

Le chantier était spatialement scindé en deux lieux : un lieu de production, à l’extérieur du bâtiment, au point de friction entre la gare routière et l’entrée du centre urbain ; un lieu d’assemblage, dans la gare même. Une fois les modules réalisés, ils étaient transportés et disposés en divers endroits de la gare, en attendant l’assemblage définitif. L’avancement du projet était alors à la vue de tous, et cette double localisation permettait de lier le temps du projet l’intérieur et l’extérieur de la gare. Cette volonté s’est traduite par la pose sur le parvis d’une partie des modules, amorçant une colonisation de l’espace public.

TRAVAIL DE SIGNALÉTIQUE.

Dans la continué du travail de l’atelier de graphisme Formes Vives, nous avons développé une signalétique permettant d’informer sur les objectifs du S.I.C. Travaillées à partir de cubes de bois, les différentes lettres peuvent s’inter-changer afin de pouvoir faire évoluer le texte. L’idée d’un twitter en bois rentrait ainsi dans l’idée de faire se croiser des outils numériques pointus avec une installation faite main.

LE CHANTIER OUVERT : LIEU DE PÉDAGOGIE.

Au fil de la semaine, nous avons accueilli, en plus des passants, des groupes de scolaires venus pour participer à l’installation. Une maquette avait été réalisée pour servir de support à un dialogue autour du projet.

UN ESPACE NUMÉRIQUE DANS LA GARE ROUTIÈRE

Ce projet est une première étape, une première immersion que nous avons réalisé sur le site de la gare. Une deuxième phase est prévue courant 2013, qui prolongera en partie ce projet.

Nous tenons à remercier pour ce projet la Ville de Vitrolles, l’Office, toute l’équipe de Vitrolles Échangeur, les dames de l’Office du Tourisme, le SMITEEB, Christian, Corinne, Anissa, Soufiane, Sabri, les enseignants et leurs étudiants, et l’ensemble des personnes qui ont participé de près ou de loin au projet.

3 Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.