COLLECTIF ETC & FRIENDS

Cartographie des amis


Nous ne sommes pas seuls. D’autres œuvrent à perturber les pratiques urbaines et architecturales et proposer d’autres modèles alternatifs, et il est pour nous important de rappeler les liens de solidarité qui existent et qu’il faut continuer à tisser. Nous avons dans ce sens initié les rencontres Superville en 2013.

Nous essayons également de tendre des liens à l’échelle européenne, par exemple en invitant plusieurs collectifs espagnols du réseau Arquitecturas Collectivas lors de rencontres à Marseille en 2016. Nous avons par exemple travaillé avec les allemands de Raumlabor en 2014 pour réinvestir un parc en friche et en 2018 en Norvège pour préfigurer une aire de jeux insolite, ou encore avec les italiens de Orrizontale dans la transformation d’une ancienne discothèque d’un petit village du Piémont.

Friends mapping


We’re not on our own ! Others aim to hack urban and architectural practices and we feel important to remind us this both existing and possible network. In order to built these solidarities, we’ve initiated collective gathering and network “Superville” in 2013.

We also try to set up european bridges, inviting spanish collectives from Arquitecturas Collectivas network to meet in Marseille in 2016. For example, we’ve worked with Raumlabor en 2014 in an abandonned garden in germany, or in 2018 in Norway for an artistic playground, or with italian Orrizontale, transforming a former nightclub.