Durant le mois de janvier 2012, dans le cadre de son Détour de France, le Collectif Etc a fait étape à Grenoble sur l’invitation des Arpenteurs. Cette fois, la mission est de les accompagner dans la transformation d’un ancien local de vendeur de piscines en une fabrique de solutions de pour l’habitat.

1/ Des “Parlons-en” à une “fabrique de solutions pour l’habitat” .

Les Arpenteurs est une équipe pluridisciplinaire regroupant des architectes, des sociologues et des urbanistes qui travaillent sur la question du faire ensemble et de la revalorisation de la mise en débat de toute forme d’intelligence collective.

Depuis novembre 2008, ils organisent et animent les “Parlons-en” , espace de débat et de parole avec et pour les précaires. Cet espace rassemble aussi des associations et professionnels, des institutions, des élus, et des habitants citoyens de la région grenobloise concernés par les problèmes de précarité. L’objectif est de construire, sur des diagnostics partagés, des propositions réalistes de changement des situations vécues par les précaires. Dans le Parlons-en on ne traite pas de cas particuliers mais on fait état de dysfonctionnements pour proposer collectivement le changement.

C’est au cours de l’une de ces séances qu’est née l’idée de fonder un lieu dédié aux questions de l’habitat, de l’auto-construction, et plus généralement des solutions qui pourraient découler de cette mise en commun d’une intelligence collective.

Cette “Fabrique de solutions pour l’habitat” se devait d’avoir un local dédié, qui puisse être ouvert à tous. C’est ce que leur a fourni l’Établissement Public Foncier Local (EPFL) sur la commune d’Échirolles, limitrophe à la ville de Grenoble. Ce bâtiment en tôle, situé dans une zone industrielle, appartenait à un vendeur de piscine. Il fallait donc le réaménager pour qu’il prenne pleinement le rôle qui lui était dévolu.

Nous nous somme fixés deux objectifs pour cette semaine de lancement :

1-Aménager ce local, en quatre jours, pour que le vendredi puisse avoir lieu l’inauguration officielle et l’ouverture au public.

Les Arpenteurs, signataires du bail, nous ont remis un double des clefs afin d’organiser le chantier de transformation. Recensés dans le cadre de notre Détour de France, nous avons convié les différents collectifs grenoblois aux différentes réunions de préparation. Certains avaient du temps à offrir pour le chantier de transformation, d’autres voyaient une opportunité de pouvoir s’investir sur du long terme dans l’animation du lieu.  Se sont donc mobilisé pour ce projet : les Glaneurs de Possiblela Semaine des 4 Jeudis, l’ESCACraTerre, les photographes Et Pourquoi Pas, ainsi que le collectif Zoom.

2-Impliquer les futurs usagers du lieu dans son dessin et son aménagement.

Le public des “Parlons-en” est à l’initiative du projet : les sans-abris, les mal-logés, mais aussi les associations, les professionnels et les élus. L’ouverture rapide du lieu devait s’accompagner d’une bonne communication avec les personnes concernées par le projet. En amont, nous avons réalisé des ateliers de sensibilisation et de prise de contact au Point-d’Eau, et avons rencontré la direction du Fournil, deux structures dédiées aux mal-logés. Durant la semaine, les Arpenteurs on réalisé des navettes qui permettaient au public des lieux d’accueil de se rendre à la Piscine et participer au chantier ouvert. Le CODASE (Comité Dauphinois d’Actions Socio-Educatives) a permis a deux jeunes de participer dans le cadre de chantier d’insertion. Se sont donc mobilisés pour ce projet : Le Fournil, Le Point d’Eau et le CODASE.

L’aménagement de ce lieu associatif nous a amené a travailler sur des échelles de projet nouvelles comme le design d’objet, ainsi que sur la notion d’identité visuelle d’un lieu.


2/ Une répartition des espaces pour croiser les expériences.

Le bâtiment se divise donc en plusieurs lots, qui ont été attribués à chacun des collectifs en fonction du programme préalablement établi : les membres de la Semaine des 4 Jeudis se sont occupés de la mise en place des ateliers de bricolage au rez-de-chaussée, pendant que nous nous sommes occupés du premier niveau avec les Glaneurs de Possible, ainsi que de la façade et de l’identité visuelle.


A-Les ateliers

PROJET RÉALISÉ PAR LA SEMAINE DES 4 JEUDIS, CO-CONÇU AVEC L’ESCA

“Il s’agit de mettre en place des outils ludiques pour les futurs utilisateurs de la piscine : une table à dessin à l’échelle de l’atelier intégrant règles, rapporteurs, équerre, gabarit.

Deux établis-cage-de-foot placés face à face, réunis par un marquage au sol gradué : le terrain de bricolage est posé. Au sein de la surface de réparation les graduations sont précisées au centimètre, le long du terrain sont disposés les sièges des remplaçants. Une fresque indique des gabarits pour faciliter la réalisation ultérieure de meubles.

Alors que le premier coup de sifflet est donné le vendredi, quelques joueurs avaient pris de l’avance et déjà le mercredi l’atelier voyait les premiers meubles se fabriquer.”

La Semaine des 4 Jeudis


 

 

B-La mezzanine

PROJET REALISE AVEC : LES GLANEURS DE POSSIBLE 

 

Nous avons décidé d’aménager la mezzanine pour y offrir des usages complémentaires aux ateliers. Elle sera le lieu de discussions, de tables-rondes, de conférences, de projections de films, de repas… Dans ce grand espace en béton lissé, nous avons réalisé deux grandes tables pour activer ce lieu de vie. Pour réaliser cela, nous avons mis en place un atelier de désossage de palettes, puis un second qui consistait à assembler face contre face les planches ainsi récupérées. Les centaines de planches forment ainsi le plateaux des deux tables d’environ quatre mètres de long chacune, solidement posées sur leurs deux pieds. Technique héritée de la grande tradition de la construction bois Suisse, voici le lamellé-cloué !
Afin de rendre compatible la vie de l’atelier en bas et un lieu plus accueillant en haut, nous avons réalisé un grand rideau de 13m x 4m composé de multiples chutes de rideaux gracieusement offertes par la MC2.

 


 

 

C-La réserve

 

Un travail préalable d’organisation de la réserve a été mené des les premiers jours. Elle a servi de ressourcerie pour la semaine projet mais aussi pour le fonctionnement futur du lieu. Ainsi, durant la semaine qui a précédé l’intervention, une collecte à travers la ville a été menée afin de récolter le maximum de matériaux. Nous tenons à remercier :
- Les entreprises : Richardson & Baillard tubes.
- Les associations : Grenoble Solidarité, les ressourceries.
- Les caves & greniers de : L‘ESCA, Les glaneurs de possible, Zoom, La Semaine des 4 Jeudis, la MC2 …

 


 

D-La cuisine

 

Surplombant les ateliers, le guichet de vente de l’ancien vendeur de piscines vient offrir des plans de travail et des rangements pour la cuisine. Le Collectif s’essaye à la soudure et la plomberie : la baignoire offerte par le collectif Zoom trouve ici une seconde jeunesse.

 


 

E-L’identité visuelle

 

Un des autres enjeux de ce projet était de transformer l’image de ce lieu.

 

Il était important de travailler sur la façade de ce lieu, ancien support de communication pour Aquilus Piscines. Cette surface de 13m x 4m bénéficie d’une grande visibilité, face à la rocade Sud de Grenoble. Elle doit maintenant porter l’identité de la fabrique de solutions pour l’habitat.
Par habitude installée chez les Arpenteurs, le lieu s’est nommé naturellement “La piscine”. Pour une meilleure compréhension de la fonction de cette piscine : fabrique de solutions pour l’habitant, nous avons choisi de créer une identité déconnectée des codes de la piscine, de l’eau ou de la baignade, et de réinstaller un vocabulaire de construction, de récupération, du fait-maison.
L’idée était de bricoler une typographie grandeur façade, à partir de chutes de bois, de clous et de vis. Notre travail s’est basé sur la typographie Citizen (crée par Zuzana Licko), dont les caractères imprimés à l’échelle servaient de gabarits. Les participants étaient invités à composer, découper et assembler des modules de bois pour former les lettres, et créer ensemble une interprétation collective de cette typographie.
Cet exercice a pu alors servir de matière première à la création du logo et de la charte graphique du lieu, ensuite appliquée pour sa signalétique, et pour des supports d’échanges et de partage des expériences constructives.


 

3/Inauguration

 

Pour les Arpenteurs, l’objectif de cette journée était d’annoncer publiquement l’ouverture de ce lieu et de mobiliser des acteurs sur le suivi de ce projet à long terme. Notre travail de la semaine devait permettre à toutes les activités annoncées de se dérouler dans le confort, tout en questionnant sur la nature des projets attendus. La journée d’inauguration était une première utilisation en fonctionnement de cette fabrique de solution pour l’habitat. Elle a permis de tester les possibles. De multiples ateliers étaient alors proposés :
- Des ateliers de bricolage : production ou réparation selon les envies de chacun.
- Un atelier de photos mené par l’association Et Pourquoi Pas 
- Projection du film Squat, la ville est à nous de Christophe Coello, sur la réappropriation de logements et l’exploration des choix qui s’offrent à tous les galériens de la ville, suivi d’un débat.
- Échanges sur l’errance, conférence menée par le Point d’Eau
- Atelier-débat sur le mal-logement en Isère, la mobilisation citoyenne et l’expérience des « bénévoles bricoleurs » avec un Toit pour Tous.
- Présentation des « Community Land Trust », forme collective de production de morceaux de ville, avec Periferia, association belge travaillant sur la participation des habitants.
- Table ronde dans le cadre du Détour de France, sur la question du pouvoir d’agir.

 

 

4/La suite

 

La Piscine est à la recherche de participants de tous bords. La machine se met en route, et elle a besoin de monde pour fonctionner. Elle peut accueillir beaucoup de démarches, d’idées et de projets différents. Une permanence s’organise tous les mardis de 10h à 17h, et une collecte d’outils dans le quartier va avoir lieu.
Si vous désirez participer aux réunions d’organisation, ou en savoir plus sur l’avancement du projet, n’hésitez pas à contacter les arpenteurs : contact@arpenteurs.fr

12 commentaires

  • jean f lohou dit :

    je commence tout juste à comprendre ce que vous faites
    maintenant j’adhère tout à fait
    bravo

  • Marielle dit :

    Très belle page!!! Très bons souvenirs de cette belle collaboration. Bonne route et au plaisir!

  • Arnaud dit :

    Un petit détour par la Belgique???
    Bravo en tout cas !

  • Ptit séb dit :

    Quelle belle semaine passée tous ensemble à aménager ce lieu ! Que de rencontres, de partage, de bons moments, et de plaisir ! Merci pour votre détour grenoblois ! Et à bientôt…

  • putain on a la même machine a coudre

  • edith dit :

    Elle est magnifique cette page… Merci pour votre énergie et votre belle manière de faire les choses, vivante et intelligente !
    Et l’aventure de La Piscine-fabrique de solutions pour l’habitat n’est pas finie! Le lieu est ouvert tous les mardis de 10h à 17h, avec un repas partagé le midi (j’en profite pour faire un coup de pub). Pour votre prochain passage à Grenoble…

  • Chris de Gre-Lus dit :

    Alors que raconte le Collectif-ETC?
    Poncez vous Marseille ou Marseille vous ponce t-il?
    Nous sommes en “rade” de commentaires.
    Et demain nous serons au pays des bagnards et des fusées.
    Au plaisir de vous lire.

  • Fifi dit :

    Ils nagent dans un four à pain,
    Ils cuisinent mobile dans un parking,
    Ils roulent à vélo sous la neige,
    Ils scient du bois dans une piscine,
    …pas facile de commencer tout juste à comprendre ce que vous faites !

    Bises Fifi

  • DRU Jérémie dit :

    C’est dément ce que vous faites, autant la démarche architecturale que sociale. Quant à l’esthétisme de vos productions, ca m’plait beaucoup (bien que ce soit subjectif). UN grand bravo, et continuez ainsi

  • gagliano dit :

    bravo belle initiative sociale et technique, souhaiterais participer a une réunion d’info ou autre, connaitre voir votre atelier, merci a plus Giuseppe

  • Gaelle dit :

    Je découvre votre projet à l’occasion de la création d’un collectif que je vais intégrer ici à Nancy et je trouve ça fantastique. Très bien mené et plein de possibilités. Félicitations!!!

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.